Smartbees revient sur un sujet d’actualité brûlant qui a un impact majeur sur tes choix d’investissement : la fiscalité.

   De quoi on parle ?

La fiscalité est l’un de ces sujets diffus et obscures que l’on repousse tout au long de l’année, jusqu’au moment où l’on n’a plus le choix : l’heure de la déclaration de ses revenus.

Par chance, la réglementation évolue vers la simplification et a pour volonté d’encourager la prise d’initiative et l’investissement dans l’économie réelle.

Meme

   Qu’est-ce que ça veut dire ?

A partir du 1er janvier 2018, la fiscalité des revenus du capital s’aplatit avec le PFU, Prélèvement Forfaitaire Unique, à 30%. Voilà ce qui change :

En somme, les prélèvements sociaux (CSG, CRDS, …) augmentent de 2%, et la “Flat tax” de 30% est appliquée à tous les produits, à l’exception des Livrets d’épargne qui restent exonérés, de l’assurance-vie et du PEA qui conservent leur fiscalité propre.

Dans l’ensemble, la fiscalité du capital a tendance à baisser et converge vers 30%.

   Quel impact pour moi ?

On te propose un cas pratique pour comprendre comment tout cela va fonctionner.

Si tu investis 10 000€ début 2018, voici ce que les différents supports te rapporteront à la fin de l’année, en tenant compte de leur rendement net moyen (fiscalité incluse) et de l’effort à fournir pour capter cette rentabilité.

En deux mots, les comptes épargne (Livret A, PEL, …) génèrent des rendements faibles, parfois inférieurs à l’inflation, mais leur fiscalité reste attrayante; à part pour le PEL, grand perdant de la loi de finances 2018. Ces supports séduiront les épargnants qui ont une gestion “passive” de leur épargne.

L’assurance-vie, placement préféré des français, reste intéressante, mais son attrait fiscal est entamé par l’augmentation des prélèvements sociaux (+2%). L’investisseur paiera 25% d’impôt sur ses plus values, à condition bien sûr d’avoir immobilisé son capital pendant 8 ans pour bénéficier de cet abattement. En deçà des 8 années, la Flat tax s’appliquera ; de même que pour les encours supérieurs à 150k€.

Les compte titres & PEA permettent d’obtenir de belles rentabilités avec une amélioration de la fiscalité pour le compte titre et une légère augmentation (+2%) pour le PEA. Mais, ils impliquent une charge de travail importante dans la sélection et la gestion des actifs au quotidien. Pour bénéficier de tous les avantages du PEA, l’investisseur devra par ailleurs immobiliser son encours pendant 8 ans minimum.

Le non-coté, quant à lui, est le grand gagnant de cette réforme. La réduction à 30% de son imposition, sans contrainte de durée ni de montants investis, met en valeur les retours attractifs que ces placements peuvent générer.

Confortée dans ses choix par cette actualité, l’équipe Smartbees redouble d’effort pour te faciliter la tâche et t’accompagne plus que jamais sur le chemin de l’investissement dans l’économie réelle et le système productif français !

 

L’équipe Smartbees

L’investissement pour notre génération

 

We are the Smartbees team !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *