Smartbees explore un univers que tu penses réservé aux autres. En réalité, il n’appartient qu’à toi de devenir collectionneur !

De quoi on parle ?

Autrefois l’apanage des Rois et des mécènes, hier encore celui des nantis et des marginaux, les collections sont vues comme des passe-temps réservés aux plus fortunés. Elles semblent inaccessibles.

Pourtant, le collectionneur est souvent une personne comme les autres. Un être qui suit ses goûts, ses intuitions et concrétise ses passions.

C’est ainsi que naissent les plus belles collections, par une première pièce – pas toujours un chef d’oeuvre – qui en appellera une autre, puis une autre…

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Entrepreneurs, financiers et personnalités, les grands de ce monde sont les icônes de l’activité : François Pinault, Hélène & Bernard Arnault, Alain Delon (eh oui !) consacrent leur fortune personnelle à la constitution de collection. Placement connu pour son attrait fiscal, il permet de conjuguer plaisir, prestige et présente l’avantage d’être réel.

Pourtant, si l’on regarde uniquement l’art contemporain prisé par cette population, les œuvres adjugées à plus de 4 000$ représentent moins de 30% des transactions. Le prix médian se situe cette année autour de 1 300$.

Structure du marché de l'art contemporain

 

C’est donc qu’il existe aussi une multitude d’individus aux moyens communs qui, dans l’ombre, cultivent leur jardin et s’adonnent à leur passion. Ce sont eux qui intéressent Smartbees et qui nous encouragent à passer à l’action.

Tu as peut-être entendu parler de Michel-Jack Chasseuil ? Il a constitué de sa main la plus grande collection de vin au monde. Commercial chez Dassault, il écume les salles de vente et collectionne les flacons de vin & spiritueux depuis 50 ans. Il possède aujourd’hui 40 000 bouteilles d’une valeur estimée à ~40m€ qu’il exposera prochainement au public dans son musée du vin.

Autre exemple remarquable, le couple New Yorkais, Dorothy & Herbert Vogel. Respectivement libraire et postier, ils créent grâce au salaire d’Herb’ (23 000$ / an) une collection de 5 000+ oeuvres (estimée à 50m€) en 50 ans. Par la suite, ils font donation de leur collection à la National Gallery of Art, ainsi qu’aux 50 Etats américains : “50 works for 50 states”.

Une constante chez tous ces modèles, grands comme petits : la posture.

Quel impact pour moi ?

Objets d’art, vin, mécaniques, BDs … autant de domaines qui constituent les « collectibles » et qui t’intriguent peut-être déjà ? Smartbees a mené l’enquête et a rassemblé les bonnes pratiques observées chez les collectionneurs dans ces différents domaines.

A commencer par l’attitude et le mindset dans lesquels tu pourras te placer. Trois maîtres mots prévalent. Précocité : plus tard, c’est trop tard. Va, vis et cultive dès que possible. Sélectivité : comme Alain D, choisis deux ou trois domaines de prédilection pour ne pas t’éparpiller. Curiosité : lis, rencontre producteurs, vendeurs, critiques, acheteurs, rends-toi dans les foires, pratique et fonds-toi dans le décor. C’est ce parcours initiatique qui te permettra de passer à l’action dans les meilleures conditions.

Process

Et ce premier geste… que d’appréhension ! Il est en effet fondateur pour le reste de la collection naissante. Commence par choisir l’artiste / l’enseigne avec attention. Concentre-toi sur les “noms” réputés pour leur bonne “tenue” sur le marché; ceux qui présentent un risque mesuré car reconnus par le public. Mais prends garde, le pedigree ne fait pas tout, et une bonne signature sur une mauvaise toile restera une mauvaise toile ! Ensuite, cible les pièces / modèles les plus représentatifs de chaque artiste et / ou les séries limitées. Généralement moins chers, les multiples sont un excellent moyen pour commencer une collection. Quant au canal : achète auprès des grands marchands, lors d’une vente aux enchères ou d’une foire renommée. Dans le domaine, la “bonne affaire” est un leurre.

 

C’est d’autant plus vrai que les satisfactions apportées vont bien au-delà de ce que tu envisages. Collectionner, c’est aussi investir sur soi, sur une attitude différente, un nouveau regard sur le monde… Très vite, de nouvelles portes s’ouvrent à toi.

 

L’équipe Smartbees

L’investissement pour notre génération

 

1) Source Michel-Jack Chasseuil, déclaratif, hors correction de l’inflation

We are the Smartbees team !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *